mercredi 12 juillet

DERNIER TRIP POUR SYD BARRETT

sydbrochureC'est marrant mais je me suis toujours dit que ce type avait raté le grand express pour l'Eternité qui a emmené loin de cette terre bon nombre d'icônes Pop des années soixante. Hendrix, Joplin, Morrison, Jones... ils ont pourtant bien dû lui dire que la fête se passait ailleurs. Rien à faire, l'ami Syd a préféré rester sur le quai de la gare. Un haussement de sourcil peut-être au moment où le train s'ébranla. Et puis le silence. Des années de silence.

Difficile de rendre hommage à un type qui aura passé sa vie à fuir toute reconnaissance de la part de ses semblables. Enfin quand je dis "semblables", j'entends par là organiquement. Il suffit d'écouter "The Piper At The Gates Of Dawn" pour se rendre compte que Syd Barrett évoluait selon des schémas cérébraux différents de ses pairs, "un des prototypes personnels de Dieu, jamais conçu pour la production en série" pour reprendre les mots de Hunter S. Thompson.

La carrière musicale de Syd Barrett aura duré moins de dix ans. Il aura quand même eu le temps de léguer aux terriens Pink Floyd. Sacré don, trop lourd à porter pour un être qui aspirait aux voyages intersidéraux. Le Petit Prince du rock s'est enfin libéré de l'attraction terrestre, débarrassé de son enveloppe charnel pour retrouver les étoiles. Interstellar overdrive...

Posté par gorgoh à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur DERNIER TRIP POUR SYD BARRETT

Nouveau commentaire